Battlefield et Amnesty International : la guerre n’est pas un jeu

Amnesty International, une ONG qui lutte pour la défense des droits de l’Homme, a décidé de se servir de la notoriété de Battlefield, l’un des jeux vidéo les plus vendus dans le monde en 2011, pour sensibiliser le public et ainsi collecter des dons en ligne.

La campagne de communication a été réalisée par la Miami Ad School, une grande école de publicité située à Hambourg en Allemagne, en partenariat avec Amnesty International. Deux jeunes étudiants créatifs de cette école, Philip Hovensjö et Andy Schwitter, ont eu l’idée d’utiliser la notoriété d’une licence à succès de jeu de guerre, Battlefield. Le dernier opus de la licence, qui s’est vendu à plus de 10 millions d’exemplaires à travers le monde, scénarise l’affrontement de deux armées sur des champs de bataille urbains situés aux quatre coins du monde.
Consciente que cette simulation de guerre donne parfois une image erronée de la réalité que sont les conflits armés, l’ONG a souhaité faire prendre conscience aux joueurs que la guerre est tout sauf un jeu. Au travers de cette campagne de communication digitale, Amnesty International rappelle également que chaque année, 200 000 enfants sont tués dans les zones de guerre.

Du travail de ces deux étudiants créatifs résulte une campagne de sensibilisation choc, qui consiste à proposer aux joueurs d’incarner un enfant ougandais, un de ces enfants victimes de la guerre. Une fois dans la peau de ce nouveau personnage, vous êtes plongé au milieu d’un combat. Non seulement vous courrez moins vite, mais vous êtes également dépourvu de toute arme ou de gilet pare-balles, autant dire que la partie risque d’être très compliquée…
A la mort du joueur, une mort inéluctable au vu de sa situation, il lui est offert la possibilité de faire un don auprès d’Amnesty International. Ce don, outre l’aide qu’il permettra d’apporter aux enfants et aux civils en proie aux conflits armés, donne droit à une récompense au sein du jeu.


Pour avoir accès à ce nouveau mode, il vous faudra télécharger une prochaine mise à jour du jeu, disponible le 20 novembre 2012, à l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant.

Publicités

Avec Puma, faites l’achat le plus rapide du monde !

Afin de promouvoir le lancement de sa nouvelle paire de baskets, la Puma Faas, et de vanter les qualités de « la chaussure de course la plus rapide du monde », la marque a organisé une opération inédite dans sa boutique de Mexico : une course de rapidité récompensant les clients les plus rapides, en bons de réduction.

Créée par l’agence de communication mexicaine Agency Circus, en association avec Puma Mexico, cette opération baptisée « The World’s Fastest Purchase » (en français, « l’achat le plus rapide du monde »), invitait les clients du magasin à acheter un ou plusieurs articles le plus rapidement possible afin de bénéficier d’une réduction.

Pour se faire, Puma a installé à l’entrée de son magasin, une borne à l’effigie du célèbre athlète jamaïcain, spécialiste du sprint, Usain Bolt. Les clients, une fois entrés dans la boutique, sont invités à presser un bouton rouge, ce qui imprime leur horaire d’arrivée sur un ticket et déclenche ainsi un chronomètre. Ils n’ont alors plus une seconde à perdre et doivent se décider le plus rapidement possible sur leurs achats. Une fois de retour à la caisse, il faut presser à nouveau le bouton rouge pour stopper le chronomètre. Plus la course a été rapide, plus la réduction accordée est importante. Les clients peuvent alors bénéficier d’une réduction qui varie en fonction du temps effectué, et allant de 5% à 20% sur l’ensemble des achats. Pour une course réalisée en moins de 3 minutes, le client bénéficiait d’une réduction à hauteur de 20%, pour moins de 4 minutes : 15%, moins de 5 minutes : 10%, et 10 minutes : 5%.


Cette opération qui s’est déroulée au mois d’avril, a permis à 118 clients d’économiser 63 720 pesos (soit environ 3 660 euros), et en un total de 372 minutes.

Un concept intelligent par son originalité, mais également par son aspect ludique, qui aura certainement contribué à faire parler de la marque.
L’idée est d’autant plus intéressante qu’elle permet aussi de créer du trafic en magasin, surtout à l’heure actuelle, où les boutiques de chaussures en ligne fleurissent sur Internet.
On peut également noter la forte viralité de la vidéo, liée au fait que les consommateurs sont particulièrement friands de réductions lorsqu’ils interagissent avec une marque sur les réseaux sociaux.

Un concept idéal pour ceux qui n’aiment pas trop traîner dans les boutiques…
Alors, prêts à défier Usain Bolt ? A vos marques, prêts, achetez !

Une douche Sprite géante sur une plage du Brésil

Sur les plages brésiliennes de Rio de Janeiro, la température peut parfois atteindre jusqu’à 40°C. Pour se rafraîchir, rien de plus tentant que de boire une boisson bien fraîche ou prendre une douche froide. Sprite, la célèbre marque de soda du groupe Coca-Cola, a décidé de marquer le coup au travers d’une opération de communication pour le moins originale…Afin de promouvoir l’aspect rafraîchissant de sa boisson, la marque a eu l’idée d’installer des douches géantes, reprenant le look des fontaines à soda, que l’on retrouve notamment dans les enseignes de restauration rapide.
Les vacanciers ont ainsi pu se mettre dans la peau d’un verre en plastique et profiter de l’effet rafraîchissant de cette douche géante. Pour le plus grand plaisir de tous, le concept de la « Sprite shower » est né !


Certains passants se sont tout de même demandés s’il s’agissait d’eau ou de soda qui coulaient de ces fontaines… Bien entendu, la marque n’a utilisé que de l’eau durant toute son opération. Pour rappel, Sprite est une boisson gazeuse transparente, la confusion est donc loin d’être impossible, et elle a même certainement dû jouer dans la propagation du message.Pour prolonger cette action de communication, et inviter d’autres vacanciers à découvrir cette incroyable douche géante, des boissons Sprite ont même été distribuées sur la plage.Voilà une opération de street marketing plutôt réussie, non ?Par la même occasion, cette opération était également un bon moyen pour la marque d’expérimenter son nouveau concept. En effet, la marque, sponsor officiel de la prochaine Coupe du Monde de Football 2014 au Brésil, installera ces douches dans les vestiaires des différents stades à travers tout le pays.

Guigoz parle le bébé

Ce n’est pas nouveau, la publicité adore les bébés… Attendrissants et drôles, ils sont mis en avant dans de nombreux spots publicitaires et ont fait le succès d’un bon nombre de marques. Après m’être intéressé à la récente vidéo consacrée aux bébés imaginée par Philips Avent, c’est une campagne de communication de la marque Guigoz qui a retenu mon attention.

Guigoz est une marque de lait en poudre créée en 1908 et appartenant au groupe Nestlé. Évoluant sur un marché fortement concurrentiel, la marque a du faire face il y a deux ans, à une période particulièrement difficile. Pour se sortir de ce mauvais pas, la marque, épaulée alors par l’agence Publicis Conseil, s’était dotée d’une nouvelle signature : « Guigoz. Parlons bébé ». Ce nouvel axe de communication visait à insister sur l’expertise plus que centenaire de la marque en matière de bien-être digestif. En effet, fin 2009, les laboratoires Guigoz avait mis au point et ajouté à ses laits, un probiotique reconnu pour son efficacité dans les coliques du nourrisson. Fort de ces innovations, la marque avait su rapidement renouer avec le succès, et reprendre ainsi sa place de leader sur le marché des laits infantiles.

En 2012, la marque du groupe Nestlé décide de lancer une campagne publicitaire particulièrement réussi. Quel parent n’a jamais rêvé de comprendre ce que son bébé cherchait à lui dire exactement ? Partant de cette idée, les créatifs de chez Publicis Conseil ont imaginé un spot publicitaire montrant avec humour à quel point il est difficile de comprendre et de parler bébé. « Cette communication, moins proche du bénéfice produit, capitalise sur l’expertise de Guigoz, qui comprend les bébés, sait décrypter leurs besoins et accompagne les parents dans leur recherche émotionnelle de dialogue avec leur bébé », explique Céline Colin, directrice exécutive chez Publicis.


La campagne se décline également en affichage. Du 28 février au 5 mars, certains quais du métro parisien seront habillés de visages de bébé et de leurs onomatopées. Pour découvrir ce qu’ils disent exactement, rien de plus simple, il suffira alors de flasher le QR Code présent sur l’affiche. Une campagne presse et de la publicité dans les pharmacies viendront compléter la campagne d’affichage.

Guigoz lance également une application pour smartphone, capable de traduire la langue de bébé. Une fois téléchargée, l’application propose de faire une traduction en directe, de ce que votre bébé est en train de vous raconter, mais permet également à chacun de proposer sa propre traduction. « En aucun cas, Guigoz ne veut se substituer aux parents. La marque veut juste les aider et les émouvoir », précise Céline Colin.

Après l’anglais, voilà une nouvelle langue que je vais pouvoir faire figurer sur mon CV…

Les derniers chiffres de Twitter

Logo de  Twitter, réseau social et service de microblogging

Notre tour d’horizon des derniers chiffres sur les réseaux sociaux ne serait pas complet sans évoquer le plus célèbre service de microblogging, Twitter. Après un bref aperçu des récentes statistiques liées à Google Plus et Facebook, intéressons-nous à Twitter.

Créé en 2006, le réseau social est désormais bien implanté sur le marché, et sa côte de popularité continue encore de grimper. Preuve en est, Twitter aurait récemment dépassé la barre des 500 millions de comptes. D’ailleurs, chaque seconde, 11 nouveaux comptes seraient créés sur le réseau. C’est sans surprise que les Etats-Unis détiennent le plus grand nombre d’utilisateurs, avec 107,7 millions de comptes enregistrés, suivi par le Brésil (33,3 millions), le Japon (29,9 millions), et le Royaume-Uni (23,8 millions).
Tous ces chiffres restent tout de même à relativiser quand on sait le nombre de comptes multiples, de faux comptes, ou encore de comptes inactifs qui existent sur la plateforme.

Ainsi, lorsqu’on se penche de plus près sur Twitter, il convient plutôt d’insister sur l’activité quotidienne du service de microblogging, et notamment sur son nombre de tweets publiés chaque jour, qui atteint les 175 millions. Twitter bat régulièrement des records du plus grand nombre de tweets par seconde. Un nouveau record du plus grand nombre de tweets lors d’un évènement sportif a même été établi le 5 février dernier. Lors de la 46ème finale du Super Bowl, la plateforme a enregistré une moyenne de 10 245 tweets par seconde durant les dernières minutes du match.

L’accès à Twitter se fait principalement par son site Internet (64%), puis par un client comme TweetDeck, HootSuite, ou encore Seesmic (10%), sans oublier la version mobile (16%).

La raison principale pour laquelle un message est retweeté reste l’intérêt du contenu, suivi du contact personnel avec l’auteur du message, et l’humour. Enfin, on décide principalement de suivre une nouvelle personne lorsqu’elle nous a été suggérée par nos amis.

Toutes ces statistiques sur la marque à l’oiseau sont présentes dans l’infographie suivante.

Les derniers chiffres de Facebook

Logo du réseau social Facebook

Alors que Google Plus se fait progressivement une place dans le paysage des réseaux sociaux, en ayant récemment franchi la barre des 100 millions d’inscrits, Facebook, le leader incontesté du marché, bientôt côté en bourse, revendique déjà 845 millions d’utilisateurs actifs chaque mois. Le réseau social créé par Mark Zuckerberg devrait atteindre, d’après les récentes estimations de l’agence iCrossing, le milliard d’utilisateurs d’ici la fin de l’été 2012.

Les chiffres sont impressionnants. Facebook représente, à lui seul, 20% du total des pages vues dans le monde. Par jour, le réseau social comptabilise 2,7 milliards de likes, et 250 millions de photos téléchargées. La moitié des utilisateurs s’y connectent via leur téléphone portable. Un utilisateur passe en moyenne vingt minutes par jour sur le réseau.

Contrairement au réseau social de Google, la majorité des utilisateurs de Facebook sont des femmes (57%). C’est l’Europe qui totalise le plus de membres inscrits, avec plus de 223 millions d’utilisateurs, mais c’est en Amérique du Nord que le taux de pénétration y est le plus élevé. Plus de la moitié de la population nord-américaine possède un compte Facebook.

Au travers de l’infographie suivante, je vous laisse découvrir le reste des statistiques du réseau social de Mark Zuckerberg, avec notamment un point sur les jeux les plus populaires de la plateforme, ainsi que sur sa récente introduction en bourse.

Les derniers chiffres de Google Plus

Logo du réseau social Google Plus

Un peu plus de six mois après son lancement, il convient de se demander où en est exactement la plateforme sociale de Google. Véritable réussite ou célébrité éphémère ?

Lancé à la fin du mois de juin 2011, le réseau social de Google, censé concurrencer le géant Facebook, semble plutôt bien se porter. Il affiche même un succès grandissant, puisque les chiffres font état d’un nombre d’utilisateurs qui aurait doublé en l’espace de trois mois. Si l’on en croit les dernières statistiques, la barre des 100 millions de membres inscrits aurait été dépassée tout récemment. Mieux encore, le réseau social se fixe pour objectif d’atteindre les 400 millions de membres avant la fin de l’année 2012.

Parmi les pays les plus actifs sur le réseau social de Google, les États-Unis figurent encore largement en tête avec plus de 30% des membres inscrits, suivi de l’Inde (14%) et du Brésil (5%). L’Europe est encore loin, très loin derrière : le Royaume-Uni affiche à peine 4% d’utilisateurs, mais fait bien mieux que l’Allemagne (2,20%), l’Italie (1,76%), ou encore l’Espagne (1,70%). La France n’entre même pas dans la liste des dix pays les plus représentés.

Autre fait marquant, le réseau social de Google a su séduire un bon nombre d’étudiants, puisqu’ils représentent plus de 20% des utilisateurs. Le réseau social de Google reste majoritairement fréquenté par des hommes (67%). Enfin, 40% des utilisateurs de la plateforme sont célibataires.

Même si très prometteuse, la croissance de Google Plus reste à nuancer. En effet, sur les 90 millions de comptes ouverts en janvier, seulement 54 millions étaient actifs quotidiennement. Facebook affiche aujourd’hui une avance considérable, et il apparaît ainsi très difficile pour Google Plus de se faire une place sur un marché largement dominé par le réseau social de Mark Zuckerberg, qui compte à l’heure actuelle presque 900 millions d’inscrits.

L’expérience de Google va-t-elle lui permettre de rivaliser avec Facebook, et devenir à son tour un réseau social majeur ? L’avenir nous le dira !

Vous retrouverez tous ces chiffres, ainsi que beaucoup d’autres, dans l’infographie qui suit.