Après Monop’Station, Monoprix se décline en drive et en walk-in !

Afin de répondre aux exigences de sa clientèle citadine, l’enseigne de distribution française spécialisée dans le commerce de proximité, a officialisé en décembre dernier, son nouveau concept intitulé Monop’Station. Au travers de cette nouvelle enseigne, Monoprix propose aux voyageurs des gares françaises, une sélection de 500 produits comprenant des produits de restauration rapide (viennoiseries, salades préparées, sandwichs), des produits alimentaires de « dépannage » (pâtes, oeufs, plats cuisinés), et même quelques produits non-alimentaires (magazines, parapluies, brosses à dents).

D’une superficie allant de 45 à 80 m², les boutiques sont ouvertes sept jours sur sept et proposent une très large amplitude horaire adaptée au rythme des voyageurs (de 5h30 à 22h30 du lundi au vendredi et de 7h à 22h le weekend).

Pour marquer la différenciation avec les autres boutiques de l’enseigne, l’enseigne adopte une nouvelle identité visuelle. Ainsi, les codes couleurs changent : le logo est désormais blanc sur un fond violet, les matériaux sont bruts, le sol est gris foncé et les meubles sont très bas afin de créer un espace plus ouvert depuis la vitrine.

Un nouveau concept de magasin, installé dans les gares.

Après une implantation dans la gare de Strasbourg le 9 décembre 2011, les gares de Chartes et Thionville ont à leur tour vu s’ouvrir ces nouvelles boutiques les 20 et 21 décembre dernier.

La gestion de ces Monop’Station a été confiée à Servex, le spécialiste du commerce de gare aux Pays-Bas, et filiale de la société des chemins de fer néerlandaise. Le groupe gère des points de vente sous ses propres marques, mais également pour des sociétés comme Starbucks ou Burger King, dans les 94 gares du pays.
Monoprix et Servex se sont associés pour répondre à un appel d’offres lancé par la SNCF, visant à accueillir au sein de ses gares, des « boutiques du quotidien » mêlant différents services allant de la restauration rapide à la vente de journaux et de tabac.

D’après la SNCF, les gares comptent quatre millions d’usagers chaque jour. En moyenne, ces voyageurs dépenseraient plus souvent mais beaucoup moins que les voyageurs qui transitent par les aéroports. L’implantation de ces boutiques d’un nouveau genre vise à changer la donne.

Monoprix teste le drive, et prépare des walk-in à Paris

L’enseigne filiale du groupe Casino, teste actuellement un service drive dans l’un de ses points de vente, à Chaville dans les Hauts-de-Seine (92). Ce mode de distribution permet aux clients de venir chercher directement en voiture, leurs courses préalablement commandées par Internet.

Un tel service nécessite de la place pour un entrepôt et un parking. À Paris, où le manque de place est flagrant, Monoprix prépare des « walk-in », une variante piétonne, où après avoir commandé ses produits en ligne sur Monoprix.fr, les clients viendront cette fois-ci récupérer leurs courses à pied. L’idée est de proposer encore un service supplémentaire, et une alternative à la livraison à domicile.

Afin d’atteindre des consommateurs n’ayant pas forcément un Monoprix près de chez eux, la marque envisage déjà d’investir fortement dans son site marchand. Preuve en est, l’année dernière, l’enseigne a étendu son catalogue de produits vendus en ligne en y ajoutant des rayons jouets et textile. Son objectif est clair, faire de son site marchand son premier magasin en termes de chiffres d’affaires d’ici à 2013.

En attendant, Monoprix continue d’élargir son réseau de magasins, et prévoit ainsi l’ouverture d’une quarantaine de petites et moyennes surfaces cette année. Cinquante de plus sont prévues pour 2014.

Un souci constant d’innovation

Pour preuve de son intention d’innovation constante, Monoprix expérimente depuis plusieurs mois maintenant, son fameux « bar à courses ». Un tout nouveau service, avec une promesse simple : faire ses courses à vitesse grand V.

Lancé au rez-de-chaussée du Monoprix du CNIT, à La Défense, ce service propose aux clients de commander leurs articles via un écran tactile situé à l’entrée du magasin, et de venir les retirer en caisse 30 minutes plus tard. L’intérêt ? Laisser au consommateur du temps libre pour faire autre chose de ce temps dédié aux courses alimentaires. Le service est gratuit. L’autre possibilité proposée est de se faire livrer ses courses à domicile.

Depuis décembre dernier, ce nouveau concept est également testé au Monoprix de Convention, dans le XVème arrondissement de Paris.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s