Facebook : plus de 800 millions d’inscrits et une introduction en bourse

Facebook confirme sa domination sur les réseaux sociaux du monde entier avec un nombre d’utilisateurs s’établissant à plus de 800 millions… Le réseau social star se rapproche petit à petit du milliard symbolique. Si l’on devait comparer ce chiffre au nombre d’habitants d’un pays, Facebook se classerait troisième en termes de population mondiale. Simplement hallucinant.

Si l’on s’attarde un peu plus sur le nombre d’inscrits par pays, on constate tout d’abord que les Etats-Unis, pays le plus actif sur ce réseau social, affichent une baisse continue du nombre d’utilisateurs, signe d’un réseau social arrivé à maturité. D’autres pays montrent, quant à eux, une nette progression du nombre d’inscrits. Le Brésil et l’Inde notamment, qui ont vu leur nombre de membres grimper de 2 millions lors du dernier mois. La France se classe neuvième avec un peu plus de 23 millions de membres.

Puisque l’on est dans les chiffres, voici quelques statistiques intéressantes…

  • Plus de 50% des utilisateurs actifs se connecte tous les jours ;
  • Le nombre moyen d’amis est de 130 ;
  • Il existe plus de 900 millions de pages, groupes, évènements… ;
  • L’utilisateur moyen est connecté à 80 pages communautaires, groupes ou évènements ;
  • Plus de 2 milliards de likes et commentaires sont postés chaque jour ;
  • 250 millions de photos sont uploadées chaque jour en moyenne ;
  • Le site est accessible en plus de 70 langues ;
  • 75% des utilisateurs sont en dehors des Etats-Unis ;
  • 20 millions d’applications sont installées chaque jour ;
  • 500 millions d’utilisateurs utilisent une application chaque mois ;
  • 7 millions de sites ont intégré Facebook ;
  • 350 millions d’utilisateurs utilisent Facebook depuis leur mobile ;
  • 475 opérateurs mobiles ont intégré Facebook à leur service.

Une introduction sur les marchés cotés imminente…

L’entrée en bourse la plus attendue de l’année 2012 est sans aucun doute celle de Facebook. D’après le Wall Street Journal, le dépôt d’un dossier financier serait imminent. Selon des rumeurs provenant de sources proches du dossier, Facebook pourrait déposer les documents nécessaires à son introduction en bourse dès mercredi prochain. Si ce timing s’avère exact, les premières cotations auraient lieu entre le mois d’avril et le mois de juin 2012. Quelque soit la date d’introduction en bourse du réseau social, il est certain qu’il s’agira de la plus importante sur l’année 2012.
Si la prévision de 10 milliards de dollars de levée de fonds auprès des actionnaires est maintenue, il s’agirait alors de la quatrième plus grosse entrée en bourse de tous les temps pour une société américaine (derrière Visa, General Motors et AT&T). Il s’agirait aussi de la plus grosse introduction en bourse pour une société du secteur de l’Internet, bien devant Google, qui avait levé 1,67 milliards de dollars en 2004.
La valeur de la capitalisation de Facebook pourrait atteindre jusqu’à 100 milliards de dollars d’après les experts, ce qui placerait l’entreprise à égalité de valeur avec McDonald’s. Lors de son entrée en bourse, Google avait été évalué à 23 milliards de dollars.
Pour rappel, le chiffre d’affaires de Facebook, provenant à 89% de la publicité, est estimé pour l’année 2011 à 4,27 milliards de dollars (d’après le cabinet d’études américain eMarketer). Pour la France, on parle d’un chiffre d’affaires proche des 150 millions d’euros.

Voici une infographie provenant du site américain InTheCapital, résumant l’introduction en bourse de Facebook en s’appuyant sur quelques points de comparaison…

Cette introduction boursière marquerait l’émergence d’une nouvelle génération de jeunes millionnaires dans la Silicon Valley, à un niveau non atteint depuis celle de Google.
Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, âgé de 27 ans aujourd’hui, a lancé son réseau social depuis sa chambre d’étudiant à Harvard en 2004, et verrait aujourd’hui sa fortune atteindre, après cette entrée en bourse, environ 24 milliards de dollars. C’est moins que celle de Bill Gates, fondateur de Microsoft, mais plus que les 16,7 milliards de dollars de chaque co-fondateur de Google.

Mark Zuckerberg avait toujours été réticent à l’entrée en bourse de Facebook, se méfiant alors des effets néfastes que cela pourrait avoir sur le réseau social. Depuis fin 2011, l’entreprise compte 500 actionnaires, ce qui l’oblige alors à publier ses informations financières, chose qu’elle n’a jamais fait depuis sa création. Mark Zuckerberg s’est alors laissé convaincre qu’une introduction en bourse serait bénéfique pour son entreprise… Affaire à suivre.

Publicités